On a joué à "Dead Cells" et "Reigns"

14 mai 2021 5 min de lecture
On a joué à "Dead Cells" et "Reigns"

Dead Cells

Disponible sur PC, Android, iPad, iPhone, Mac OS, PlayStation 4, Xbox One et Nintendo Switch

Sorti mi 2018 par le studio français Motion Twin, Dead Cells est un Rogue lite dans lequel la mort est la clé de la réussite. Je me suis procuré la version physique du jeu sur Nintendo Switch, composée d'un porte clé, d'un microscopique artbook, d'une jaquette réversible ainsi que de la cartouche du jeu, qui inclue le premier DLC "Rise of the Giant".

Le Rogue Lite est un genre dans lequel le joueur explore des donjons infestés de monstres qu’il doit combattre pour gagner de l’expérience et des trésors. L'objectif est de s'améliorer après chaque mort afin d'atteindre un objectif.
Edition physique Action Game of the Year de Dead Cells.

Le jeu commence directement et on se retrouve dans le fond d'une prison avec un personnage formé d'un cadavre animé par une cellule vivante. Le gameplay consiste à parcourir et enchainer des salles emplies de monstres afin de s'échapper de cette prison dans laquelle on est enfermé. Le parcours sera de plus en plus difficile lors de la progression et de l'apparition de boss entre les salles. En tuant ces monstres, on débloque des cellules et de l'argent, la première permettant de débloquer des armes, d'améliorer nos capacités, et de débloquer des cosmétiques et même des fonctionnalités.

Chacune des morts nous ramène au début et une nouvelle run démarre alors. Il faut reparcourir les mêmes salles en espérant aller plus loin que la fois précédente et/ou tomber sur des objets impactant l'avancée du jeu. En notant qu'en début de partie, on ne choisi pas ses armes comme on veux mais on se retrouve avec un choix entre 3 armes de 3 types : arme de mélée à courte portée, arme longue portée telle que des arcs et la classe des boucliers. Il faut donc choisir les 2 types d'armes que l'on souhaite et espérer trouver son bonheur au court de sa run si ces armes de départ ne conviennent pas.

Côté graphisme, la DA en pixel art coloré est magnifique et le dynamisme du jeu et du personnage font qu'on ne se lasse pas de jouer. L'ambiance, bien que morbide, est agréable et on prend plaisir à parcourir les biomes du jeu. La bande originale composée par Yoann Laulan est elle aussi incroyablement bonne et est disponible gratuitement sur toutes les plateformes de streaming (Spotify, Youtube, Deezer).

Dead Cells fonctionnant sur un système de Die and Retry, la durée de vie du jeu peut être assez longue puisqu'on peut lancer de nouvelles run quand on le veut. A savoir qu'au départ, les parties sont écourtées puisqu'il faut apprendre les mécaniques du jeu, donc on meurt plus fréquemment. Cependant, plus le jeu avance plus les runs seront longues puisqu'on gagne en expérience et il faudra donc prévoir des sessions de jeu plus longues si l'on souhaite finir sa run d'une traite (bien qu'il y ai la possibilité de l'arrêter en plein milieu via le système de sauvegarde).

Les points négatifs du jeu concernent la répétitivité, imputable au genre du jeu, puisqu'on peut se lasser de parcourir toujours les mêmes biomes du début. De plus, le jeu étant assez punitif notamment pour des joueurs néophytes, c'est assez frustrant de mourir toujours aux mêmes endroits et donc de ne pas découvrir de nouveaux environnements.

A part ça, Dead Cells vaut vraiment la peine d'être jouer et reste l'une des références en terme de Rogue Lite en ce moment. Le studio propose en plus de nombreuses mises à jour correctives et du contenu additionnel régulièrement.


Reigns

Disponible sur PC, Android, iPad, iPhone, Mac OS et Stadia

Ce jeu créé par le studio Nerial et publié par Devolver à fait son apparition dans mon abonnement Stadia il y a quelques mois. Selon sa fiche descriptive je vois que c'est un jeu de stratégie, les captures d'écran montre un enchainement de cartes avec des questions et la description nous dit :

Asseyez-vous sur votre trône de monarque médiéval bienveillant (ou malveillant) et balayez vers la gauche ou la droite pour imposer votre volonté au royaume.

La promesse semble assez décalée et j'ai l'impression que je vais pouvoir faire des petites parties comme je les aime 🥳

Le jeu démarre et vous enchainez tout de suite avec une timeline et le nom d'un premier roi, on remarque tout de suite que les contrôles vont être très simple, on swipe à gauche pour répondre Non à la question et à droite pour Oui. On enchaine donc ces premières questions et très vite c'est la mort du Roi 😅

Une mort plus ou moins ridicule et basée sur des jauges qui baissent ou augmentent selon les réponses que vous allez donner à la religion, pour les citoyens, pour l'armée et pour terminer pour votre budget.

C'est à ce moment là que je découvre le côté stratégie de Reigns, il vous faudra réussir à garder un juste milieu pour chacune de ces jauges pour éviter la mort, qui je vous l'assure est souvent très drôles ou ridicule.

Vous aurez aussi parfois à vous battre, dans un mode où il faut soit attaquer l'adversaire ou soit défendre à tour de rôle. Il vous arrivera aussi de devoir explorer des endroits où là encore vous aurez toujours deux choix pour avancer et essayer d'éviter la mort.

Je vous invite vraiment à tester Reigns, que vous soyez un débutant ou non. Les cartes des personnages sont drôles, les dialogues sont fun, on passe de très bon moments et les parties s'enchainent très rapidement.  

Super! Ensuite, passez à la caisse complète pour un accès complet à Une p'tite partie.
Bienvenue à nouveau! Vous vous êtes connecté avec succès.
Vous vous êtes abonné avec succès à Une p'tite partie.
Succès! Votre compte est entièrement activé, vous avez désormais accès à tous les contenus.
Succès! Vos informations de facturation ont été mises à jour.
Votre facturation n'a pas été mise à jour.